Missions d'accompagnement territorial


CHEMINS, un projet en faveur de la trame verte et bleue

 

 

 

 

 

Page en cours de création


ADAPTO, anticiper pour s'adapter aux conséquences du changement climatique

 

 

 

Page en cours de création


ABC, connaître et faire connaître les richesses de sa Commune

 

Le CPIE Médoc travaille régulièrement depuis 2014 à l'accompagnement des Communes qui souhaitent élaborer leur Atlas de la Biodiversité Communale.

L’objectif de l'ABC est de dresser une image des richesses naturelles d’une Commune à partir de l’ensemble des données disponibles. On met ainsi en évidence, à la fois les zones stratégiquement intéressantes ou à préserver, mais également les lacunes qui peuvent exister en termes de connaissance de certains groupes d’espèces. La Commune concernée peut ensuite utiliser ces éléments pour impliquer les habitants dans la connaissance, la préservation et la mise en valeur de la biodiversité communale.

Les Communes de Gujan-Mestras, La-Teste-de-Buch, Le-Porge, Ambarès-et-Lagrave, Le-Verdon-sur-Mer, Le Porge et Lège-Cap-Ferret ont bénéficié de ce programme et continuent, pour certaines, d’exploiter les informations obtenues pour faire participer la population locale à la préservation de la biodiversité.

La ville de Le Porge a de son côté édité des guides sur la flore et la faune de la Commune, la commune de Lège-Cap-Ferret a également édité avec l'appui du CPIE Médoc, un document mis à la disposition des habitants.


PLAN GARONNE, le fleuve comme lien entre les territoires

 

 

 

 

Page en cours de création


NATURA 2000, pour des activités économiques préservant les richesses naturelles

 L’Europe s’est dotée d’un outil de préservation de la biodiversité : le réseau Natura 2000. Depuis 2008, le Pays Médoc (PNR Médoc depuis 2019) a été désigné comme la structure porteuse de la mise en place de ce réseau sur les marais de la rive gauche de l’estuaire de la Gironde. L’objectif est ambitieux puisqu’il vise à préserver et valoriser les richesses naturelles de ces espaces en maintenant les activités économiques, sociales et culturelles qui ont permis de les conserver jusqu’à aujourd’hui.

 

Des rives de l’Estuaire de la Gironde aux marais arrière dunaires en passant par les marais maritimes de la Pointe du Médoc, les milieux naturels des marais estuariens sont extrêmement riches et diversifiés.

 Ils composent trois sites Natura 2000 : Marais du Bas Médoc (Directive « Habitats », FR7200680), Marais du Nord Médoc (Directive « Oiseaux », FR7210065) et Marais du Haut Médoc (Directive « Habitats », FR7200683).

 Ils couvrent une superficie d’environ 28 000 ha dont 20 000 ha de surface terrestre sur le territoire de 36 communes appartenant à 4 communautés de communes : Médoc Atlantique, Coeur de presqu'île, Médullienne, et Médoc Estuaire.

Le CPIE Médoc s’est activement mobilisé pour participer aux différents groupes de travail et a renforcé ses actions de coopération avec la FDC33 pour avancer à la fois sur le plan technique et politique sur le sujet.

En mars 2012, les documents d’objectifs ont été officiellement validés par les membres des Comités de pilotage.

Depuis, de nombreux agriculteurs du territoire se sont engagés dans cette démarche via des contrats qui leur donnent droit à des aides financières en contrepartie de la mise en place d’actions en faveur de l’environnement.

 

Concrètement...

 

Le CPIE Médoc gère depuis 2019 une zone Natura 2000 non agricole en soutien à un propriétaire privé qui ne parvient pas à réaliser les travaux nécessaires à la reconquête de ses prairies humides.

Après le débroussaillage mécanique des abords pour l'installation de clôtures, les chèvres du Rove sont à pied d’œuvre pour poursuivre ce travail. Et laisser la place dans quelques mois à un troupeau de bovins, et donc des activités socio-économiques qui maintiendront les prairies en état et participeront ainsi à la préservation des richesses naturelles de ces espaces.

 


MON RESTAU RESPONSABLE®, pour mieux manger collectivement

Mon Restau Responsable®, créé par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme et le Réseau Restau' Co en 2016, est une démarche participative de garantie destinée aux restaurants collectifs désireux d'améliorer leurs pratiques.

 Le CPIE Médoc, dans le cadre de son partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot, a été coordinateur régional pour la démarche Mon Restau Responsable® jusqu'en 2020.

 Mon Restau Responsable® s'adresse à tout type de restaurant collectif (établissements scolaires, centres de loisirs / vacances, restaurants d'entreprise, EHPAD, CHU,...). L'obtention de la garantie se déroule en plusieurs étapes. Après avoir rempli un questionnaire d'auto-évaluation disponible en ligne, le restaurant collectif intéressé intègre un réseau d'acteurs qui gravitent autour de ce dispositif. Les bonnes pratiques sont ensuite partagées entre pairs à l'occasion d'une visite technique. A l'aide des résultats de l'auto-diagnostic en ligne et des retours obtenus lors de la visite technique, il est ensuite possible de débuter la rédaction d'un plan d'action. Ces pistes d'amélioration pourront ensuite être présentées aux convives lors d'une séance publique d'engagement et porteront sur 4 grands axes de progrès : Le Bien-Être, L'Assiette Responsable, Les Éco-Gestes, L'engagement Social et Territorial.

La structure s'engage ainsi à mettre en place à son rythme plusieurs actions dans un délais allant de 6 mois à 2 ans après l'organisation d'une séance publique d'engagement. Cette séance publique permet à tous les citoyens concernés de participer à un événement où le restaurant peut communiquer sur sa démarche en toute transparence, et en présent ses axes de progrès. Lorsque le restaurant estime avoir rempli ses engagements, il organise une séance publique de garantie au cours de laquelle, si les participants estiment qu'il a effectivement rempli ses objectifs, il obtient la garantie Mon Restau Responsable®.


Retour des huîtres en Médoc

 

En 2012, le CPIE Médoc participe aux côtés des aquaculteurs installés dans les zones humides du Médoc à une étude ambitieuse ayant pour objectif le retour des huîtres sur le territoire.

La Communauté de Communes Pointe du Médoc, l'Université de Bordeaux et le Comité Régional Conchylicole ont en effet mis leurs efforts en commun pour prouver que le Cadmium, métal lourd présent dans l'estuaire de la Gironde depuis les années 70, n'était pas présent dans les huîtres affinées dans les bassins des marais médocains.

Le CPIE Médoc est alors partenaire technique des scientifiques sur le terrain : prélèvements d'eau, mise en place et récupération des lots à analyser...

Depuis l'huître affinée en Médoc fait la fierté du territoire et a même remporté quelques médailles au concours général agricole !


Conseil de développement du Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB)

Page en cours de création